Publié le 28/09/2012

Adhésion à l’ANFH pour le DPC médical

L'ANFH a fait le choix d'élargir son offre de service et propose désormais aux établissements publics de santé de participer à la gestion de la nouvelle obligation de développement professionnel continu (DPC) pour les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes qu'ils emploient. Elle a décidé d'adapter son organisation en conséquence, en créant en son sein une instance nationale dédiée dotée d'une large autonomie : le Conseil du Développement Professionnel Continu Médical Hospitalier (CDPCMH). La création de cette instance a fait l'objet d'un accord négocié à l'initiative de la FHF avec les syndicats médicaux.

 

Le nouveau dispositif prend effet au 1er janvier 2013.

L’ANFH invite les établissements à lui faire part de leur intention d'adhésion en renvoyant le formulaire d’adhésion qui leur parviendra par courrier à partir du 2 octobre. Les avantages qu'ils y trouveront sont :

• Bénéficier de la fraction de la contribution de l'industrie pharmaceutique dont les textes réglementaires réservent le bénéfice aux établissements qui cotisent à l'ANFH. Compte tenu des informations disponibles aujourd'hui, l’ANFH estime que cet apport pourrait permettre un doublement des sommes disponibles pour le DPC des médecins des établissements ;

• Bénéficier, à l'image de ce que l'ANFH a su développer dans d'autres domaines, d'une optimisation des fonds consacrés au DPC, des compétences développées par l'ANFH en matière d'ingénierie de formation , de conseil et d'appui aux établissements, et de recherche de financements supplémentaires par la conclusion de partenariats variés ;
• Accéder aux actions financées sur la part mutualisée des fonds, fixée à 2%, notamment les actions spécifiques régionales et nationales ;
 

• Bénéficier, si l’établissement est déjà adhérent au titre du 2,1%, de la mise à jour « DPC médical» des outils ANFH de gestion et notamment du logiciel Gesform ;

• Pour la partie des fonds que l'établissement décidera de confier à l'ANFH, profiter des services de celle-ci quant à la production du rapport annuel rendant compte auprès de l'OGDPC de l'effort de DPC dans l'établissement.


Bien évidemment, l'adhésion à l'ANFH préserve totalement la liberté, pour les personnels médicaux hospitaliers et pour les CME, du choix des actions et programmes de DPC. L'ANFH n'intervient que dans la gestion, le financement et le conseil aux établissements.


L’ANFH souhaite que les établissements la rejoignent pour le DPC médical et assure que tout sera mis en oeuvre pour apporter aux établissements, comme c’est le cas déjà pour la formation professionnelle tout au long de la vie pour le personnel non médical, des services de qualité, dans le respect de leur autonomie et des valeurs de l'ANFH que sont le paritarisme, la proximité et la solidarité.

Les documents à télécharger, qui parviendront également par courrier dans les établissements à partir du 2 octobre, permettront aux établissements de mettre en oeuvre leur adhésion à notre démarche.

L' ANFH attire l'attention sur la date limite du 30 novembre 2012 qui doit impérativement être respectée pour permettre aux médecins des établissements publics de santé de bénéficier des financements complémentaires dès 2013.



 

Lire aussi :