Partenariat Publié le 11/02/2019

"On peut prévenir le suicide ! Comprendre, repérer et agir"

Le 31 janvier, l’ANFH Franche-Comté a organisé, en partenariat avec la Mutuelle Sociale Agricole, l'ARS et l’IRTS FC, une journée d’étude sur la thématique sensible du suicide « On peut prévenir le suicide ! Comprendre, repérer et agir ».

Cette journée a réuni environ 200 personnes, tous seccteurs confondus, représentant des professionnels ainsi que des étudiants.

De nombreux spécialistes et professionnels sont intervenus sur des visions multiples :

  • Eric FIAT, Philosophe, professeur d’éthique médicale et hospitalière à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée n’a malheureusement pas pu intervenir pour raison personnelle.
  • Christian BAUDELOT, Professeur émérite de sociologie département de sciences sociales de l’Ecole Normale Supérieur (Paris) et Chercheur au centre Maurice Halbwachs (CNRS/EHESS/ENS) a su faire apparaitre à partir de données concrètes les liens entre les grands moments sociétaux et l’augmentation ou la baisse des suicides.
  • Jean-Louis TERRA, Psychiatre, Professeur de psychiatrie à l’université Lyon 1 a abordé ce sujet sensible en sachant le ponctuer de moment de légèreté rappelant notre condition humaine et une distance nécessaire à adopter en qualité de professionnel.
  • Sylvie NEZELOF, Chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHRU de Besançon, Jean-Jacques LAPLANTE, Médecin Travail, ex directeur santé MSA Franche-Comté et Pierre VANDEL, Médecin Psychiatre, CHRU Besançon nous ont également éclairés sur les prises en charges, les facteurs aidant à détecter les situations suicidaires…

Des zooms ont également été réalisés selon le public. Le suicide chez les enfants/adolescents, les adultes, les agriculteurs (à travers l’enquête réalisée et publiée par la MSA) puis les personnes âgées.

Aujourd’hui la souffrance prend de nouvelles formes qui ne se traduisent plus uniquement par le passage à l’acte.

Cette journée aura permis de changer de regard, de nouveaux espoirs et de sortir des fausses représentations communes.

S’intéresser au suicide, c’est surtout s’intéresser à la vie…