Prise en charge non médicamenteuse des troubles comportementaux en Ehpad et en Usld : la maladie d'alzheimer et l'ensemble des démences apparentées

Contexte

Le contexte des EHPAD et des USLD est une situation de tension associant de multiples souffrances. Les soignants se plaignent de manque de moyens humains et matériels et les familles d’une baisse de la qualité des soins. Les privations de liberté sont soulignés. La vie des résidents est considérée comme une survie faute de projet de vie personnalisé et d’interventions psychosociales. L’absence d’activités ludiques et récréatives et un vécu de solitude va conduire 80% des résidents à des troubles du comportement, d’autant plus sévères s’il existe une baisse et/ou une souffrance psychologique. Cette formation s’adresse aux professionnels des EHPAD et des USLD. Ensemble et individuellement, les professionnels peuvent partager la finalité de cette formation : s’engager, chercher et trouver « un presque rien » permettant de partir des pratiques inadaptées face aux troubles comportementaux pour aller vers des pratiques adaptées, des bonnes pratiques. Cette formation a identifié trois cibles. La relation d’aide, la réponse adaptée à chaque type de trouble comportemental et la relance de la vitalité par des interventions psychosociales.

Objectifs

  • S’approprier le cadre réglementaire et s’engager dans un enjeu humain
  • Identifier les modes de communication adaptés pour diminuer le risque de survenue de troubles du comportement
  • Cerner les besoins pour les satisfaire et repérer les symptômes
  • Adapter la relation dans l’aide aux actes de la vie quotidienne pour être perçu comme bien traitant
  • Ajuster la relation d’aide aux comportements qui épuisent émotionnellement, aux situations de violence, de refus, aux demandes excessives, aux paroles suicidaires et délirantes
  • Proposer des interventions psycho-sociales adaptées au projet de vie personnalisé et aux ressources
  • Acquérir des moyens pour transformer les activités quotidiennes en activités récréatives (corporelles, artistiques, ateliers souvenir favorisant les réminiscences, activités sensorielles et émotionnelles).

Programme

JOUR 1 : L’HAS, les risques, l’enjeu humain, les piliers, les besoins et l’aide au quotidien

MATIN

  • Le cadre et les enjeux de la relation d’aide en psychogériatrie
  • La prévention des troubles par une communication utilisant la confiance en soi, la communication, la relation

APRÈS-MIDI

  • Les besoins et les symptômes d’une détresse psychologique
  • APP 1 : la sollicitude dans les actes de la vie quotidienne

JOUR 2 : répondre de manière adaptée à chaque type de trouble comportemental

MATIN

  • Les troubles du comportement qui épuisent les professionnels
  • APP 1 : la pose de limite et la recherche d’alternatives aux sédations et aux contentions

APRÈS-MIDI

  • APP 2 : l’acceptation des refus et la capacité à partir pour mieux revenir et négocier
  • APP 3 : la capacité à entendre des paroles suicidaires et délirantes

JOUR 3 : les interventions psychosociales, les médiations et les activités pour apaiser les résidents violents et sortir de l’apathie les résidents en retrait

MATIN

  • Le contexte des interventions psychosociales, pourquoi et pour qui ?
  • Les interventions accompagnant l’aide dans les actes quotidiens

APRÈS-MIDI

  • Les interventions artistiques
  • Les interventions facilitant les réminiscences
  • Les interventions facilitant les émotions et les plaisirs sensoriels

Exercice

2019

Nature

AFN

Organisé par

AFAR

Durée

21 heures