Obtenir un diplôme

La plupart des concours de la fonction publique hospitalière, et particulièrement ceux permettant l’accès aux métiers paramédicaux nécessitent des diplômes.

Que la formation diplômante se déroule avant ou après le concours, le diplôme ou le certificat professionnel est dans la plupart des cas le sésame qui permettra un parcours professionnel dans la FPH.

Les possibilités ouvertes par la formation professionnelle tout au long de la vie dans la fonction publique hospitalière sont multiples.

LE PLAN DE FORMATION DE L’ÉTABLISSEMENT

Le décret du 21 août 2008 permet l’inscription au plan de formation de formations diplômantes ou certifiantes. Souvent longues ou coûteuses, ce type de projet peut appeler une préparation longue et impliquant la hiérarchie de l’établissement, qui, quand le projet est adossé au projet d’établissement (création de nouvelles activités par exemple) peut nourrir ses objectifs institutionnels en matière de développement des compétences ou de fidélisation des personnels.

 LES ÉTUDES PROMOTIONNELLES

Spécifiques à la fonction publique hospitalière (FPH), les études promotionnelles désignent une trentaine de diplômes ou certificats permettant d’exercer des fonctions paramédicales (infirmier diplômé d’Etat (IDE), technicien en analyses biomédicales, orthophonistes…). Grâce aux études promotionnelles, les agents de la FPH peuvent accéder à un niveau de qualification supérieure − par exemple pour un aide-soignant de devenir infirmier, ou pour un infirmier de devenir cadre de santé − en obtenant un diplôme ou certificat du secteur sanitaire et social.

Souvent longue et coûteuse (par exemple, une étude d’IDE dure trois ans et peut coûter jusqu’à 90 000 euros), les études promotionnelles peuvent être multi-financées par le plan de formation, le FMEP (fonds mutualisés pour les études promotionnelles), le 0,2%-CFP/VAE/BC ou des crédits mutualisés par l’ANFH ou obtenus via des partenariats que cette dernière a noué avec la Cnsa ou des conseils régionaux.

En 2010, plus de 55% des études promotionnelles étaient financées par le plan de formation et 40% par le FMEP, fonds dédié collecté par l’ANFH.

LA VAE

La Validation des acquis de l’expérience est une voie qui permet de transformer son expérience professionnelle en diplôme. Un parcours VAE se déroule en plusieurs étapes, dont la principale est la rédaction des livrets dans lesquels le candidat analyse son expérience professionnelle et les missions accomplies en faisant le lien avec les compétences requises pour obtenir le diplôme visé.

Plusieurs diplômes du secteur sanitaire, social et médico-social sont accessible via la VAE comme par exemple le DE d’auxiliaire de vie sociale, le DE d’aide-soignant ou encore le DE d’animateur médico-psychologique.

La réglementation prévoit la possibilité pour les agents de bénéficier d’un congé pour VAE de 24h. Ce congé peut être financé sur le plan de formation de l’établissement ou par l’ANFH (0,2%-CFP/VAE/BC). Il est également possible, via l’ANFH de financer un accompagnement méthodologique pour analyser son activité et expérience professionnelle.

Pour toute demande de prise en charge, veuillez vous rapprocher de votre délégation régionale

Outils et services