Communiqué de presse Publié le 05/09/2019

On parle de nous...L'ANFH mis en avant dans Le Pélerin

A l'occasion de la 6ème édition des journées nationales d'action contre l'illettrisme, Le Pelerin retrace le témoignagne poignant D'Aline. A 52 ans, cet agent hospitalier souffre de dyslexie et de dysorthographie. Ses lacunes l'empêchent d'occuper sereinement son emploi.

Mais fin 2013, elle décide de passer la porte de l'ANFH Ile-de-France. Elle est accueillie par une formatrice qui l'aide à accepter ses lacunes et à mettre un nom sur son handicap : l'illettrisme. Après cet entretien, elle intégre une formation de 6 mois sur "les compétences clés" en français au sein de l'ANFH.  Suite à cette formation, Aline reprend confiance en elle. Elle va même jusqu'à soutenir son mémoire de "Validation des acquis et de l'éxpérience". Elle obtient enfin son premier diplôme : Un CAP "Services hôteliers". 

Se remettre en situation d'apprentisage à l'âge d'adulte est un acte difficile. Grâce à l'ANFH, Aline a réussi à braver cet obstacle. Cet article du Pélerin permet de voir qu'il est important de soutenir les personnes souffrant d'illestrisme.

Enfin, il faut communiquer sur les formations existantes pour combler les lacunes dûes à cet handicap chez les agents de la fonction publique hospitalière.

L'article ci-dessous.